LES SOUS-ESPECES DU LOUP GRIS

Photo de jojo la cheyenne

  Texte tiré de http://ours-loup-lynx.info/sommaire.php3

 

 

 Les sous-espèces du loup gris

   

En Amérique du Nord

Pendant des décennies, 24 sous-espèces nord-américaines ont été reconnues. Mais en 1992, le taxonomiste Ron Nowak suggère que, sur la base d’analyses craniométriques, les loups gris nord-américains soient re-classifiés. 5 sous-espèces sont donc maintenant reconnues.

D’après Ron Nowak (1995-2002) in Wolves : Behavior, Ecology, and conservation (L.David Mech, Luigi Boitani, 2003).

LE LOUP ARCTIQUE (Canis lupus arctos)

Pocock, 1935 : nord et est du Groenland, Iles Reine Elisabeth (Ellesmere, Prince Patrick, Devon ...), Iles Banks et Victoria.Englobe les anciennes sous-espèces C.l. arctos, C.l. bernardi, C.l. orion. 

LE LOUP DE L’EST (Canis lupus lycaon)

Schreber, 1775 : extrême sud de l’Ontario, extrême sud du Québec et, probablement, nord et ouest de l’état de New York auparavant. 

LE LOUP DES PLAINES (Canis lupus nubilus)

Say, 1823 : sud-est de l’Alaska, sud de la Colombie Britannique, bloc américain du Pacifique à la région des Grands Lacs et au Texas, Ontario sauf sud-est, nord et centre du Québec, Terre-Neuve, nord du Manitoba, Keewatin, est du Mackenzie, île Baffin, occasionnellement centre-est du Groenland. Eteint dans l’ouest du bloc américain.Englobe les anciennes sous-espèces C.l. beothucus, C.l. crassodon, C.l. fuscus, C.l. hudsonicus, C.l. irremotus, C.l. labradorius, C.l. ligoni, C.l. manningi, C.l. mogollonensis, C.l. monstrabilis, C.l. nubilus, C.l. youngi. 

LE LOUP DU MEXIQUE (Canis lupus baileyi)

Nelson et Goldman, 1929 : sud de l’Arizona, sud-ouest du Nouveau Mexique, extrême sud-ouest du Texas, des hautes terres du sud du Mexique à Oaxaca (éteint mais peut être quelques survivants possibles dans le nord-ouest du Mexique, en captivité et une population réintroduite dans le sud-est de l’Arizona). 

LE LOUP DU CANADA ET DE L’ALASKA (Canis lupus occidentalis )

Richardson, 1829 : Alaska, Yukon, Mackenzie, Colombie Britannique, Alberta, Saskatchewan, sud du Manitoba, nord du Montana. A étendu son aire de répartition et a été réintroduit dans le nord du bloc américain.Englobe les anciennes sous-espèces C.l. alces, C.l. columbianus, C.l. griseoalbus, C.l. mackenzii, C.l. occidentalis, C.l. pambasileus, C.l. tundrarum.

En Eurasie

Comme en Amérique du Nord, les sous-espèces eurasiennes ont été révisées. Toutefois, cette liste de sous-espèces eurasiennes est une tentative de classement de Nowak (1995a, 2002) mais pourrait être modifiée suite à des analyses plus complètes.

D’après Ron Nowak (1995a, 2002) in Wolves : Behavior, Ecology, and conservation (L.David Mech, Luigi Boitani, 2003) et Robert H. Busch (The Wolf Almanac, 1995).

Canis lupus pallipes (Sykes, 1831) : de l’Israël à l’Inde.

Canis lupus cubanensis (Ognev, 1923) : Caucase et régions adjacentes de la Turquie et l’Iran.Canis lupus italicus (Altobello, 1921) : péninsule italienne.

Canis lupus lupus ( Linné, 1758) : de l’Europe de l’ouest à un point indéterminé de Russie, Asie centrale, sud de la Sibérie, Chine, Mongolie, Corée, région himalayenne. Sa distribution est actuellement fortement réduite, notamment dans l’ouest de l’Europe.Englobe les anciennes sous-espèces C.l. campestris, C.l. chanco, C.l. desertorum

Canis lupus albus (Kerr, 1798) : extrême nord de l’Eurasie.

Canis lupus communis (Dwigubski, 1804) : connu seulement avec certitude des régions montagneuses de l’Oural au centre-nord de la Russie. Autrefois, cette sous-espèce était probablement distribuée sur une majeure partie de l’Europe de l’est et de la Sibérie.

Canis lupus arabs (Pocock, 1934) : péninsule arabique.

Canis lupus lupaster (Hemprich et Ehrenberg, 1832) : Egypte, Lybie

Canis lupus hodophilax (Temminck, 1839) : Japon (sauf Hokkaido). Eteint.

Canis lupus hattai (Kishida, 1931) : Sakhalin, Hokkaido. Eteint.

Canis lupus signatus  : Espagne et Portugal. Cette sous-espèce, non citée par Nowak (1995a, 2002), n’est pas reconnue par certains taxonomistes (C.l. signatus serait un C.l. lupus) mais les travaux génétiques de Robert Wayne (Université de Californie) suggèrent qu’elle est une véritable sous-espèce.

Les sous-espèces eurasiennes de loup gris anciennement décrites

D’après L. David Mech (The Wolf, the Ecology and Behavior of an Endangered Species, 1970), Robert H. Busch (The Wolf Almanac, 1995) et Paul-Emile Victor et Jean Larivière (Les Loups, 1980).

Canis lupus albus (Kerr, 1792), loup de la toundra : se rencontre dans la toundra eurasienne et la région de toundra forestière de la Finlande à l’est de la péninsule Kamchatka. C’est un grand animal, à la fourrure épaisse de couleur blanchâtre, ressemblant à C.l. tundarum en Amérique du Nord.

Canis lupus arabs (Pocock, 1934) : sud de l’Arabie. Ce loup est petit et porte une fourrure de poils courts.

Canis lupus campestris (Dwigubski, 1804), loup des steppes : ce petit loup habite les déserts et les steppes d’Asie centrale. Sa fourrure est courte et vulgaire, de couleur gris sombre teinté d’ocre. Les sous-espèces Canis lupus desertorum (Bogdanov, 1882) et Canis lupus cubanensis (Ognev, 1923) sont distinctes ou confondues avec C.l. campestris selon les taxonomistes.

Canis lupus hattai (Kishida, 1931) : habitait autrefois Hokkaido. La forme Canis lupus rex (Pocock, 1935), considérée par Ellerman et Morrison-Scott comme un synonyme de Canis lupus hattai, a été reportée comme survivante à Sakhalin et peut être dans les îles Kurile en 1945. Canis lupus hattai serait plus grand que le loup du Japon (Canis lupus hodophilax).

Canis lupus hodophilax (Temminck, 1839) : connu aussi sous le nom de Canis lupus hodophylax et Canis lupus hodopylax. Eteint, il se rencontrait autrefois à Hondo (Honshu). Il a été décrit comme étant plus petit que Canis lupus lupus et ayant les pattes plus courtes.

Canis lupus laniger (Hodgson, 1847), loup du Tibet : aussi connu comme Canis lupus chanco. C’est un loup de taille moyenne avec de longs poils clairs. Il habite la Chine continentale, la Mandchourie, la Mongolie, le Tibet et le sud-ouest de la Russie.

Canis lupus lupus (Linné, 1758), loup commun : se rencontrait autrefois à travers l’Europe et la totalité de la zone forestière russe. Il est de taille moyenne, la fourrure courte et sombre. Ellerman et Morisson-Scott considérèrent les sous-espèces suivantes comme étant distinctes de Canis lupus lupus : C.l. deitanus (Cabrera, 1907 / loup espagnol dit « de Murcia » éteint depuis 1930), C.l. italicus (Altobello, 1921), C.l. kurjak (Bolkay, 1925 / loup de Yougoslavie), C.l. signatus (Cabrera, 1907 / loup d’Espagne et du Portugal). Cependant, Pocock les considéra comme appartenant à Canis lupus lupus et considéra C.l. atlaicus (Noack, 1911) distincte contrairement à Ellerman et Morisson-Scott.

Canis lupus minor  : éteint au début des années 1900 ; se rencontrait autrefois en Hongrie et en Autriche.

Canis lupus pallipes (Sykes, 1931) : de l’Inde à l’Irak. Il est décrit comme étant plus petit que C.l. laniger, avec un pelage hivernal plus court. Certains taxonomistes le confondent avec C.l. arabs.

NON AUX TIRS DE LOUPS !
 CopyrightFrance.com loup.org loup.org Votez pour mon site ! Weborama mesure d'audience et statistiques Votez pour moi au Webanimo - Le Palmarès des Sites Animaliers www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
referencement gratuit
referencement gratuit
Annuaire gratuit Webannuaire, referencement sur Internet L' ANNUAIRE DE BOB
L' ANNUAIRE DE BOB...