PALEONTOLOGIE DU LOUP, AFIN DE MIEUX LE CONNAITRE...

Article tiré de www.loup.org, écrit par Ingrid. Merci à Pierre-Olivier ANTOINE pour ses références scientifiques, et pour le travail de rédaction.



Le loup, cet animal mystérieux et méconnu au regard fascinant semble dévoiler ses origines...

Tout commença il y a près de 300 millions d'années, un reptile que les chercheurs ont appelé Lycaenops (face de loup), n'avait aucun lien de parenté avec les loups, mais présentait toutefois certaines ressemblances avec eux (notamment des dents très développées ressemblant à des canines).

Chronologiquement, Il y a 200 millions d'années (au Trias), apparaît un reptile mammalien qui est, lui, apparenté aux mammifères (dont il est le « grand-oncle ») : Cynognathus (« mâchoires de chien »). En même temps, apparaît Megazostrodon, considéré par les paléontologues comme étant l'un des premiers mammifères vrais.

Par la suite, il y a 52 millions d'années, Vulpavus (animal arboricole ressemblant à une genette ou à un putois) apparaît, il est attribué comme étant le premier représentant du groupe des caniformes (« les carnivores en forme de chien »). En même temps, Miacis se développe dans le même biotope, il appartient au groupe des cynoïdes (« carnivore proche des chiens ») primitif le plus connu et le mieux diversifié (14 espèces reconnues).
Cependant, au Miocène ( de 23 à 11 millions d'années) les canidés évoluent encore en vase clos : ils sont restreints à l'Amérique du Nord.

Ce n'est qu' à partir de 10 millions d'années environ, que débute la radiation des caninés (chiens, loups, lycaons, renards) en Amérique du Nord. Le premier représentant est Leptocyon, en tous points semblables à un renard. Les carnassières (grosses dents broyeuses) sont pleinement efficaces chez tous les représentants du groupe. Puis, deux millions d'années plus tard, les caninés se dispersent vers l'Ancien Monde (Eurasie, puis Afrique), en empruntant le Détroit de Béring (Canis davisii). C'est à ce moment-là que la plupart des genres actuels, notamment Canis (chiens, loups, chacals, lycaons) et Vulpes (renards), font leur apparition.

Le loup est clairement identifiable en Europe et en Amérique du Nord (Canis rufus) à partir de 1,8 à 1,5 millions d'années. Ainsi, le loup gris (Canis lupus) se développe partout en Eurasie, au Pléistocène supérieur (il y a 0.3 millions d'années). Par intermittences, il gagne certainement l'Amérique du Nord via le Détroit de Béring.

En Afrique, Canis mesomelas, l'actuel chacal à chabraque, chassait déjà dans la fameuse gorge d'Olduvai, en Tanzanie, il y a 1,7 millions d'années. Pendant que coyotes et chacals, vivant dans des régions plus méridionales, connaissent peu de mouvements de population, les loups subissent les conséquences des importantes variations climatiques de l'ère quaternaire. Accompagnant l'exode des grands troupeaux d'herbivores, les populations de loups se déplacent et se mélangent. La Béringie, à nouveau émergée, favorise les déplacements entre les deux continents. Cela explique la multiplication des variétés de loups : on compte plus d'une trentaine de sous-espèces ou races géographiques (même si cette liste tend à être simplifiée à une quinzaine de sous-espèces de nos jours) ! Selon le milieu où ils se sont établis, la taille, la texture du poil, la couleur du pelage, mais aussi certains comportements spécifiques sont autant d'adaptations à un nouvel environnement. Ainsi le loup arctique, au pelage blanc et épais, atteint 1 mètre au garrot, tandis que le loup du sud de l'Inde, au poil court et fauve, n'atteint que 50 à 60 cm au garrot.

NON AUX TIRS DE LOUPS !
 CopyrightFrance.com loup.org loup.org Votez pour mon site ! Weborama mesure d'audience et statistiques Votez pour moi au Webanimo - Le Palmarès des Sites Animaliers www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.
referencement gratuit
referencement gratuit
Annuaire gratuit Webannuaire, referencement sur Internet L' ANNUAIRE DE BOB
L' ANNUAIRE DE BOB...